Conseils, scripts & logiciels webmaster

La nuit tous les chats ont un chapeau gris

Chapeau grisPour obtenir la couleur grise, il suffit de mélanger du noir et du blanc, c’est assez élémentaire. Seulement la pratique divergeant presque toujours de la théorie, sur internet comme ailleurs, les choses ne sont peut-être pas si noires & blanches.

Le « white hat seo » est-il le modèle parfait à suivre en toutes circonstances, la seule voie possible du webmaster référenceur ? Le « black hat seo » pousse-t-il des webmasters à égorger des poulets sur des serveurs vierges ? Et comment se détermine le choix ? On aimerait posséder la liste précises des différentes options, pillule touge ou pillule bleue, et on aviserait ensuite…

Est-ce que le choix se résume à suivre aveuglément des règles ou bien à utiliser des techniques interdites tant que leur détection est incertaine ? Alors où sont-elles gravées ces règles ? Voilà qui poserait des bornes à des choses dont le contour est souvent flou. Et les techniques seo interdites, où sont-elles précisément inscrites ces interdictions ? Voilà qui nous donnerait un plan valable pour explorer divers champs d’exploration. Comme bien souvent, c’est Google qui va nous donner la réponse, mais pas Google Search…

 

Chapeau blanc ?

Chat avec chapeau blanc
Un chapeau blanc, un « white hat » est un webmaster qui respecte scrupuleusement les règles et les recommandations parfois floues voire même contradictoires. On peut trouver ces règles le site du support Google, le fameux « Webmaster Guidelines », intitulé ici « Consignes aux webmasters » et sous-titré « Bonnes pratiques à suivre pour nous aider à trouver, explorer et indexer votre site » que l’on trouve à cette url :
https://support.google.com/webmasters/answer/35769?hl=fr
Avant de venir supplier de l’aide sur les forums webmaster, un novice devrait lire attentivement cette page. Tout le catéchisme Google y est parcouru : l’organisation du contenu, le format du contenu, la qualité du contenu, la paix et l’amour du contenu, niant ainsi effrontément la réalité du web qui s’apparente davantage à un champ de bataille qu’à l’espèce de bibliothèque du savoir numérique que fantasme Google (et pour cause…), et tant d’autres.
Alors que dans la vraie vie du webmaster, loin de la vision cul cul lapin de Google, le plus intéressant n’est pas de savoir ce qui est bien, mais de trouver ce qui fonctionne bien (afin d’être mieux classé dans les SERP pour aller jusqu’au bout du raisonnement). La nuance a son importance, il faut bien admettre que nos intérêts de webmasters n’ont absolument rien à voir avec ceux de Google, nous sommes juste sur le même domaine d’activité, certes en position de faiblesse, cela aussi a son importance.

Il faut déjà admettre que le chapeau vraiment blanc, c’est relativement rare. Qui n’a pas, parfois à côté d’activités qu’on peut qualifier de parfaitement claires, très « whitehat », son petit bouillon de culture, son petit réseau de sites ou blogs presque honteux, lié à telle affiliation qui paie bien ? Qui n’a pas déjà mis une iframe de liens pourris sur son annuaire ? Pour voir. Qui n’a jamais construit quelques pages satellite purement optimisées pour les moteurs de recherche afin bien cerner les thématiques d’un site ? Juste pour tester. Qui n’a jamais écrit un commentaire sans intérêt dans un blog juste pour le lien retour. Oh ? Qui n’ a jamais fauté me jette un nofollow à la tête. Un white hat? C’est possible sur un projet, ou pour un client, que l’on tient à manipuler avec beaucoup de précautions, mais aucun webmaster reste perpétuellement dans les clous. Cela tient beaucoup au fait que le résultat est, selon les techniques utilisées, plus fort, plus rapide, nécessitant moins de temps, moins d’énergie, moins d’argent.
Les chapeaux blancs du white hat seo ?
Certes, mais quand même bien sales, derrière.

 

Chapeau noir ?

Chat avec chapeau noir
Un chapeau noir, un black hat est un webmaster qui transgresse ou parfois ignore volontairement les règles souvent vaguement établies : dans la vision de Google c’est un méchant à déclasser, à éradiquer sans pitié, par la loi du logarithme qui tranche tel Salomon. C’est ainsi parce qu’il y aurait le bon contenu, bien écrit, utile, valide w3c, référencé avec humilité, pour recevoir des gentils internautes, qui chantent des chansons, et puis le fraudeur qui veut tout le contraire.
Dans ce contexte, le black hat seo est porté par une tête brûlée qui fait des loopings en vélo en espérant en plus écraser un maximum de gens. Ça ne correspond à rien qui existe.
Un chapeau vraiment noir, ça n’existe pas.

Alors, qu’est ce qui est interdit ?
Dans ce même document, « Webmaster Guidelines » fourni par Google on trouve dans un paragraphe la liste des techniques à éviter : le contenu généré automatiquement participation à des systèmes de liens, évidemment le cloaking, les redirections soit-disant trompeuses, bien sûr le texte caché, également les liens cachés, l’utilisation à de systèmes d’affiliation qui n’offrent que peu de valeur ajoutée, l’accumulation de mots clés non pertinents sur les pages, les systèmes de pages satellites et d’autres techniques que nous passerons en revue sur Butaz pour le plaisir de disserter.

 

Chapeau gris !

Un chapeau gris, ‘grey hat’, c’est comme tout choix dans la vie professionnelle et dans la vie tout court  : un compromis. Et pour cause : il s’agit de juger d’un comportement humain, difficile à étalonner avec l’absolu du noir et du blanc. Le vice n’est ni une abomination, ni un modèle, il est généralement une question d’opportunité. Il faut bien manger, et puis toutes ces choses… Et les choses sont grises, eh oui, grises le jour et grises la nuit.

L’approche la plus fréquente, dont presque tout le monde fait l’expérience, c’est de faire les choses d’apparences aussi droites que possible, et de tenter, de manière d’abord limitée, discrète, telle manière peu orthodoxe de faire, d’en apprécier les variantes, d’en mesurer les résultats, d’en évaluer l’intérêt globale et la possibilité d’exporter et d’étendre la méthode. Exposer comme ça c’est un peu abstrait, mais c’est pourtant du pur pragmatisme, dont tout webmaster référenceur qui veut survivre se doit d’adopter efficacement. L’approche grey hat seo est

Il n’y a pas le blanc et le noir, le ying et le yang, il y a juste ce qui fonctionne et ce qui foire. Le reste, c’est de la posture, que ce soit pour jouer le chevalier blanc ou le méchant cracker avec une cagoule noire, voire un masque de Guy Fawkes.

Voyons simplement le gris, gris comme le petit chapeau d’un chat qui joue du piano coincé dans dans la boucle infinie d’un gif. Il poste des commentaires sur des blogs dont il ne connait même pas le thème. Peu importe que le chat soit noir ou blanc, ce qui compte c’est qu’il poste des commentaires avec lien dofollow. C’est dur d’être webmaster référenceur.

Chat au chapeau gris

7 réponses à La nuit tous les chats ont un chapeau gris

  • Tous grey hat ? Pourquoi pas.
    De toute façon ce qui est toléré un jour peut facilement devenir illégal le lendemain. Rétroactivement, on l’est tout seul.

  • Il faut bien fixer des règles. Le seo ne peut se résumer à des combines. Je suis persuadé que le travail seo propre est payant.

  • Je trouve que si il y a des règles c’est pour qu’elles soient suivies. Sinon à quoi ça servirait ?

  • Moi il y a une chose qui me gêne :
    Qui fixe ces p*tains de règles ?
    Bon…de fait, c’est Google.
    Mais au nom de quoi ??
    On a toléré la tumeur.
    Elle a tout envahit.
    On est mort.
    Amen.

  • je suis globalement d’accord. mais après c’est une histoire d’adaptation. GG a besoin de nous, petites mains du net, pour faire tourner son bizness. GG va nous vampiriser. mais certainement pas nous tuer. pas maintenant.

  • C’est vrai. Comme pour tout, rien n’est vraiment tout noir, ou tout blanc, et il faut bien faire avec…

  • Le tout est une affaire d’occasion. Tant qu’on peut faire ça bien, avec un chapeau mais quiconque flaire un bon coup avec un chapeau noir y résiste difficilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Butaz